LE CONCEPT JUVENTUS

Repérer les plus talentueux jeunes solistes en Europe, promis à un rôle déterminant dans la vie musicale des décennies à venir,
les réunir au sein d’une grande famille,
les aider et les inciter à s’entraider pendant les années difficiles de leur début de carrière ; les conseiller, leur ouvrir de nouveaux horizons professionnels et personnels, telle est la mission de Juventus.

Ces jeunes solistes au centre des actions de Juventus sont les Lauréats.
Les nouveaux lauréats sont sélectionnés d’une façon collégiale. Aucune candidature n’est admise.

Alexandre Tharaud, Adrienne Krausz, Yves Rechsteiner, Alexandar Madzar à la Saline Royale d'Arc et Senans

LE FESTIVAL JUVENTUS

Les 15 ans de Juventus. À Cambrai, devant le Théâtre.

Chaque été, les anciens et nouveaux lauréats se retrouvent pour une douzaine de jours pour donner des concerts de musique de chambre préparés dans des conditions idéales. Ceci leur permet aussi de renforcer les liens entre eux et avec leur public. C’est le Festival Juventus.

L’adhésion des anciens lauréats au concept Juventus est primordiale. À chaque festival une vingtaine parmi eux sont présents, certains issus des toutes premières années.

Le rapport entre le public et les musiciens est l’une des grandes réussites de Juventus. Les concerts sont détendus et le côté « coincé » qui a fait tant de mal à la musique classique est totalement gommé.

Des rencontres conviviales et des répétitions publiques sont organisées pour que le public puisse avoir un rapport direct avec les musiciens et les compositeurs.

Une résidence-formation : le concept de Juventus assure l’accompagnement professionnel des nouveaux lauréats sur des thématiques qui ne sont pas abordées par les conservatoires. Des rencontres et un travail se déroulent donc avec des agents, programmateurs, photographes, vidéastes, journalistes, ingénieurs du son, techniciens…

L’HISTOIRE DE JUVENTUS

Juventus, Rencontres européennes de Jeunes musiciens, naît en 1991 à la Saline royale d’Arc et Senans, à l’initiative de Georges Gara et sous le haut patronage du Secrétaire général du Conseil de l’Europe. Il est administré par l’Association Juventus Europe.

En 1993, il est invité, dans le cadre des manifestations culturelles de l’Année sainte – Jacobeo – à Saint Jacques de Compostelle.

En 1997, il déménage au Luxembourg pour participer aux événements de Luxembourg, capitale européenne de la culture.

En 1998, il est invité par le Conseil général du Département du Nord, pour organiser un festival à Cambrai. Il y fait rouvrir le magnifique théâtre à l’abandon depuis 25 ans.

Vu le succès de cette édition, le Conseil général du Département du Nord et la Ville de Cambrai décident de proposer à Juventus de se fixer à Cambrai à partir de 1999.

Fort du succès de Juventus une rénovation du Théâtre est entreprise. Elle dure 3 ans. Pendant cette période, Juventus se déplace au Lycée Notre-Dame.

En 2003, Juventus inaugure le Théâtre refait à neuf, en présence d’une trentaine de lauréats.

En 2016, Juventus quitte Cambrai pour se diriger vers de nouveaux horizons et à la recherche d’un nouveau site.

JUVENTUS RÉFÉRENCE

En très peu de temps, Juventus est devenu une référence comme « dénicheur de talents » et comme un festival majeur européen. Dès 1991, tous ses concerts sont enregistrés et retransmis d’abord par la Radio Suisse Romande, puis par Radio Classique, ensuite par France Musique et la radio belge Musiq3. Ces enregistrements sont, par le réseau Union Européen de Radiodiffusion (UER), retransmis dans tous les pays européens.

Pour sélectionner les jeunes artistes à présenter dans la collection les Nouveaux interprètes, appelée par la suite les Nouveaux musiciens, la maison de disques Harmonia Mundi s’associe dès 1996 avec Juventus. C’est ainsi que voient le jour des disques des très jeunes Alexandre Tharaud, Ronald Van Spaendonck, Annette Dasch, Céline Frisch, Mathieu Dufour, Graf Mourja, Xavier Phillips, Lawrence Power…

quelques chiffres

106 Lauréats Juventus originaires de 26 pays européens – ​

347 concerts depuis l’origine

35 créations mondiales -​

5353 spectateurs pour l’édition 2014 -​

14 manifestations de médiation (en 2015)

Plus de 1 000 CD enregistrés par les Lauréats Juventus -​

257 autres événements en rapport avec la musique -​

34 premières auditions en France -​

400 à 500 jeunes présents à chaque festival

14 manifestations de médiation (en 2015) –

28 professeurs, anciens Lauréats, enseignent dans des conservatoires supérieurs européens